Test de l'EDI PHPEdit

Image non disponible


précédentsommairesuivant

III. Configurer l'environnement

Je vais vous guider de manière à configurer votre PHPEdit comme le mien.

Tout ce que nous allons voir ici se trouve dans le panneau de configuration de l'environnement : Outils / Préférences.

III-A. Les extensions

III-A-1. Chargement

F10 / Extensions

Vous pouvez modifier ici la manière dont PHPEdit charge ses extensions. Cela vous permet de limiter la taille de mémoire utilisée par l'IDE. Je vous recommande de mettre en "Load on startup" les extensions dont vous avez fréquemment besoin, toutes les autres devant être en "Load when needed".

Le chargement des extensions
Le chargement des extensions

III-A-2. FTP (serveurs distants)

F10 / Extensions / FTP / Servers

L'extension FTP de PHPEdit vous évitera de devoir utiliser un autre programme pour télécharger vos scripts vers et depuis votre serveur Web.

C'est ici que vous pouvez définir les serveurs FTP accessibles à toutes vos solutions. Cliquez sur "Nouveau", remplissez les informations de connexion et cliquez sur "Tester" avant de valider. Répétez l'opération pour tous vos serveurs principaux.

Les serveurs FTP
Les serveurs FTP

III-B. Outils de code

F10 / Code tools

III-B-1. Prédiction de code (code insight)

C'est une fonctionnalité que nous avons déjà vue. Elle est activée par défaut mais nous pouvons ici demander à ce que l'infobulle suive le curseur lorsque l'on tape au clavier.

Ne mettez pas un délai trop faible, cela ferait ramer votre ordinateur lorsque vous parcourez rapidement votre code.

Le code insight
Le code insight

III-B-2. Assistance de code (code hint)

C'est également une fonctionnalité que nous avons vue plus tôt. Ici, nous pouvons demander à l'IDE d'afficher l'infobulle avec de l'alpha blending (de la transparence), ce qui est très utile dans la mesure où elle est placée par-dessus des lignes de codes dont nous avons souvent besoin.

Ne mettez pas un délai trop faible, cela ferait ramer votre ordinateur lorsque vous parcourez rapidement votre code.

Le code hint
Le code hint

III-B-3. Vérificateur de syntaxe (syntax checker)

Le vérificateur de syntaxe peut être activé au cours de la frappe. Cela peut vous éviter des sessions de débogage mais il faut prendre garde : si votre ordinateur n'est pas très rapide, cela ralentira votre développement plus qu'autre chose... C'est mon cas.

S'il est activé, le vérificateur de syntaxe agit comme le vérificateur orthographique de MS Word.

Vous pouvez spécifier le chemin vers votre propre exécutable PHP afin de coller parfaitement à votre environnement de production.

III-C. L'éditeur

F10 / Editor

III-C-1. Tabulations et espaces

PHPEdit peut gérer les tabs et les espaces de diverses manières. Je vous recommande cette configuration mais cela dépend bien entendu de vos propres habitudes de programmation :

Les espaces et les tabs
Les espaces et les tabs

III-C-2. Lignes spéciales

Je pense que PHPEdit pourrait gagner à activer un paramètre de cette fenêtre par défaut. Il s'agit de la ligne de focus (c'est-à-dire la ligne où se trouve le curseur), qu'il est possible de mettre en valeur.

Les lignes spéciales
Les lignes spéciales

III-D. L'interface graphique

F10 / Graphical user interface

III-D-1. Apparence (Look'n'Feel)

C'est ici que vous pourrez réinitialiser l'interface si, par malchance, vous perdez de vue un outil de l'environnement. Je vous recommande d'utiliser le style ".Net" tant que possible afin de gagner un maximum à la fois en espace de travail et en fonctionnalités à portée de main.

La configuration du Look'n'Feel
Le Look'n'Feel

III-D-2. Les raccourcis clavier (actions)

Je vous recommande de modifier le raccourci pour accéder au générateur de tâches (par défaut Ctrl + Q) : il est trop proche du S à mon goût.

La configuration des raccourcis du clavier
Les raccourcis du clavier


Lors de l'un de vos passages par cette fenêtre de configuration, vous devriez prendre le temps de consulter la liste des actions possibles. Une bonne part d'entre elles n'ont pas de raccourci assigné, ce qui signifie qu'elles sont désactivées. Pourtant, elles sont souvent très utiles, telles les actions concernant les entités HTML.

Cet éditeur de raccourcis a deux petits défauts : d'une part, il ne vous avertit pas lorsque vous attribuez le même raccourci à plusieurs actions ; d'autre part (et je vais chipoter ici), il utilise l'icône d'Internet Explorer pour le fichier HTML même si vous avez un autre navigateur par défaut.

III-D-3. Divers (miscellaneous)

Je déteste voir les cercles se dessiner autour du nom du script en cours lorsque j'utilise un IDE. C'est ce qui s'appelle ici "draw a locator", je le désactive systématiquement.

Divers
Divers

III-D-4. Barre d'onglet des fenêtres filles

Ici, nous pouvons demander à PHPEdit de placer le bouton de fermeture d'onglet sur la gauche de l'onglet plutôt que sur la droite : c'est bien plus simple pour fermer plusieurs onglets à la suite.

Onglets de fichiers ouverts
Onglets de fichiers ouverts

III-E. Le débogueur

F10 / Debugger

Je suis parfaitement conscient que PHPEdit installe DBG pour vous. Cependant, il utilise la version de PHP incluse dans son installation : elle ne correspond probablement pas à la version que vous utilisez dans vos développements.

Afin d'éviter les incohérences, il est recommandé de configurer PHPEdit et DBG pour fonctionner avec votre serveur de développement.

Pour cela, vous aurez besoin de la DLL php_dbg.dll correspondant à votre version de PHP. Vous pouvez la télécharger depuis le site de DBGLe site de DBG.

Lorsque vous êtes prêt, ouvrez votre fichier php.ini et ajoutez-y les lignes suivantes :

 
Sélectionnez
extension=php_dbg.dll
 
Sélectionnez
[debugger]
debugger.enabled = on
debugger.profiler_enabled = on
debugger.JIT_enabled = on
debugger.JIT_host = clienthost
debugger.JIT_port = 7869

Enfin, pensez à configurer PHPEdit pour toujours utiliser votre version de PHP (utilisez bien sûr le chemin d'accès correct) :

Plugins - PHP
Plugins - PHP
Code Tools - Syntax checker
Code Tools - Syntax checker
Debugger
Debugger

III-F. L'aide

F10 / Help

Vous pouvez modifier ici le comportement de l'IDE par rapport à l'aide de PHP et d'eZ template.

Pour PHP, vous avez le choix entre :
  • La documentation officielle chargée depuis le site Internet (cela prend plus d'espace mais vous bénéficierez des commentaires) ;
  • Une source Internet de votre choix (site officiel, miroir, etc.) acceptant le nom de la fonction en paramètre ;
  • Un fichier de votre ordinateur au format CHM ou HTML.

Il va sans dire qu'utiliser la documentation Internet ralentira sensiblement vos développements et augmentera considérablement la charge de ce serveur, surtout si vous n'êtes pas le seul à faire ainsi. Je vous recommande donc la troisième option (documentation locale).

La configuration de l'aide
La configuration de l'aide

III-G. Disposition de l'espace de travail

Voir / Disposition de l'espace de travail

Les connaisseurs d'Eclipse sont familiers du terme "vue".

Une vue est une manière d'agencer les panneaux de votre IDE afin de pouvoir en avoir un maximum sous la main quand vous en avez besoin. Cela suppose de ne pas tous les afficher à la fois (à cause de leur grand nombre) et donc de définir un layout pour chaque utilisation de votre IDE. C'est ce qu'Eclipse appelle une "vue", tandis que PHPEdit utilise l'appellation "workspace layout".

Les layouts de PHPEdit sont au nombre de trois :
  • debug : Les panneaux sont agencés de manière à vous permettre d'analyser et de naviguer dans votre code ;
  • default : Ils sont davantage positionnées pour vous permettre de coder confortablement ;
  • quickedit : Seule la fenêtre de code est affichée, permettant d'afficher une plus grande quantité de code dans l'écran.

Je vous recommande de sauvegarder votre configuration favorite. Apprivoisez le plus rapidement possible votre IDE.

La barre d'outils de PHPEdit vous permet de changer rapidement de layout : sélectionnez simplement parmi la liste déroulante.

III-H. Avis personnel

Durant la configuration de votre PHPEdit, vous avez probablement remarqué la grande quantité d'endroits où vous pouvez entrer l'emplacement d'un exécutable ou d'une DLL de PHP. Je pense que c'est un point faible de cet IDE : il segmente trop sa configuration.

PHPEdit gagnerait certainement à disposer d'un onglet de configuration global pour PHP permettant de configurer des profils que l'on pourrait facilement interchanger. Je ne parviens de toute manière pas à imaginer de situation dans laquelle je pourrais avoir besoin de la version 4.4 de PHP pour la syntaxe mais de la version 5.1 pour le débogage...

De manière générale, je trouve très bien de pouvoir configurer l'IDE jusqu'au point d'être en mesure de sélectionner la couleur des marqueurs de paires d'accolades. Cependant, cela complique l'interface de configuration au point de devoir créer un wizard de configuration. Peut-être PHPEdit gagnerait-il à proposer une interface simplifiée de configuration plutôt qu'un Wizard ?

Par ailleurs, je n'ai pas été en mesure de retrouver certains éléments de la configuration du wizard (le répertoire des includes et la gestion du cache). Qu'en est-il du développeur qui modifie sa manière de développer grâce à PHPEdit, doit-il réinstaller tout l'éditeur ?

Enfin (et c'est un détail mineur), le wizard ne semble pas tout à fait au point puisque, sur mon ordinateur, le menu de gauche n'affiche que les puces de la liste (aucun titre n'apparaît puisque le fond est blanc, comme la couleur de la police). Dans la mesure où il m'est possible de lire la partie droite de la fenêtre, cela n'a pas grande importance mais cela vaut la peine d'être relevé. Cela aurait-il un rapport avec la couleur de mon fond d'écran ?


précédentsommairesuivant

Vous avez aimé ce tutoriel ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons suivants : Viadeo Twitter Facebook Share on Google+   

  

Copyright © 2006 Guillaume Rossolini. Aucune reproduction, même partielle, ne peut être faite de ce site et de l'ensemble de son contenu : textes, documents, images, etc. sans l'autorisation expresse de l'auteur. Sinon vous encourez selon la loi jusqu'à trois ans de prison et jusqu'à 300 000 € de dommages et intérêts.